La moutarde Fins Gourmets Pointe d’Epices de « ya que Maille qui m’aille »!

le

Alors la moutarde Fins Gourmets Pointe d’Epices de « ya que Maille qui m’aille » c’est simple, depuis que je la connais elle ne quitte pas mon frigo! A la base, depuis mon séjour en Bourgogne de 3 ans quand même (un gros bisous à Agrosup Dijon au passage!) je mets de la moutarde partout et avec n’importe quoi j’adore! Mais cette moutarde aux épices,  elle offre vraiment un petit twist à vos assaisonnements et devient l’un des indispensables de votre cuisine en deux deux!

Elle s’utilise pour réaliser vos sauces vinaigrettes, avec du vinaigre balsamique ou vinaigre de noix ça passe crème. On peut l’utiliser pour relever certaines sauces, genre une petite cuillère à café dans ses escalopes de poulet sauce Normande (crème champignons…) ou encore pour badigeonner son petit lapinou avant de le passer au four bref! de quoi s’amuser. Ci-dessous une recette de mayo à la pointe d’épices pour sublimer vos viandes froides, vos frites, terrines de poissons, les crevettes… que sais-je encore?

Mayonnaise à la pointe d’épice:

Ingrédients:
  • 1 c.c Moutarde aux épices de « ya que Maille qui m’aille »
  • 1 jaune d’œuf
  • Du vinaigre… genre un peu… genre 3cL j’ai mis du balsamique… crème je vous dis!
  • 10 cL d’huile de tournesol (ça j’ai mesuré parce que à chaque fois je les foirais mes mayos !)
Process:

Alors la mayo, selon mon père il y a deux écoles :

  • L’école du batteur (ou du fouet): pour les faibles, les impies qui ne communient pas avec la mayo, qui osent faire un affront à la cuisine française et à ses traditions (moui moui) !
  • L’école de la fourchette… son école en fait… l’école où il est le seul à aller, la méthode qu’il est le seul à pratiquer (en tout cas au 21ème siècle). Oui ! papa fait la mayo avec une fourchette ! à la maison ça avait l’air super easy sauf que moi quand j’essaye ça marche pas et honnêtement papa (désolée de te le dire devant tant de lecteurs (ou pas!)) elle sont beaucoup moins légères (si toutefois on peut admettre qu’une mayonnaise puisse être légère !) que celles faites au batteur !

Ceci dit! (encore désolée papa) J’ai donc mis : le jaune d’œuf, le vinaigre, la moutarde, le sel, le poivre au fond d’un verre doseur assez large (pour pouvoir battre le fer… euh non la mayo !) puis j’ai versé l’huile en filet (#pâtisserie !) tout en battant au fouet… à la main… et là! j’ai fait ma séance de bras pour la semaine ! je vous laisse expériencer (oui oui le vrai terme exact du dico c’est « expérimenter » mais je n’ai pas l’ intention d’intégrer l’académie française ) mais à ce moment précis, j’ai très fortement pensé qu’il serait grand temps que je m’achète un batteur électrique (#technologie 2.0 hey hey !).

En attendant, à l’ancienne, c’est fouet et huile de coude. L’émulsion va prendre forme sous vos yeux et s’épaissir. Il faut bien battre énergiquement et que les ingrédients soient à température ambiante pour obtenir une belle mayo « légère » ! Régalez-vous!

PS: bisous papa 🙂

 

 

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. Moutarde dit :

    L’expression n’a jamais été aussi vrai …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *