Moussaka version végétarienne!

La moussaka… J’ai jamais compris ce nom sérieux… surtout quand tu sais qu’en serbe et en bulgare ça se s’écrit respectivement Mycaka et Mycaka… See what I mean ? I mean qu’ils auraient pu trouver un nom un peu plus sexy non ? Mycaka ça donne pas vraiment envie… BREF, ainsi soit-il ! ça n’empêche que c’est sacrément bon et que ça peut être aussi sacrément gras (peut être parce que c’est gras que c’est bon !). Anyway, ici on va le faire en version VEGAAAN yeeeaaah (enfin végétarien mais vegan ça sonne mieux c’est tout!) et vous allez voir qu’on peut remplacer easy la viande hachée par un aliment miraculeux qui donne en bouche une vraie texture de viande : les protéïnes de soja texturées…

What the fuck mais c’est quoi encore ce truc tordu. En gros, ce sont des protéÏnes de soja qui ont ensuite été extrudées («#tapez :extrusiondansgoogle) pour leur donner une texture un peu gonflée. Finalement je crois que c’est aussi sexy que le nom Moussaka … oups. Bon bin faut savoir ce qu’on veut hein ! manger de la iande ou pas manger de la iande (c’est ma pitite cousine qui disait « iande » à la place de « viande » je trouve ça troop cuuute !).

Du coup, il suffit de les réhydrater un peu pour obtenir un rendu de viande hachée qu’on peut utiliser dans sa recette de bolognaise, de hachis parmentier, de tomate farcie… bref toutes les recettes avec de la viande hachée pour un rendu carnivor à souhait… Aller suivez le guide c’est très simple.

Ingrédients pour deux personnes
  • 3 petites aubergines
  • 45 gr de protéïnes de soja texturées (taille moyenne.. oui parce qu’il y a même plusieurs tailles)
  • 1 oignon, 4 gousses d’ail
  • Une cuillère à soupe de miso d’orges (il existe aussi du miso de riz qui est plus cher… as you want guys !)
  • 2 c.s de sauce soja
  • ¾ d’une grosse boite de tomates pelées (ou encore mieux 5 tomates fraiches que vous aurez préalablement mondées (c’est-à-dire : croix au couteau sur le boule des tomates + eau bouillante dans une casserole + 5  secondes dans l’eau bouillante + repéchage de tomate et biiim bain d’eau glacée (genre vraiment avec des glaçons) et on enlève la peau) … (parenthèse de parenthèse de parenthèse lol !)
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre, et Basilic frais (4 feuilles (des belles hein !)).
  • Vous pouvez ajouter un peu de sauce barbeuc’ pour donner un petit twist fumé à votre préparation.
Process

On commence par réhydrater nos petites protéines de soja. Dans un saladier, on les couvre d’eau bouillante, on balance le miso, une cuillère à soupe de sauce soja et 2 gousses d’ail. On laisse réhydrater 15 minutes au moins.

Pendant ce temps là, hors de question de regarder nos petites protéines prendre un bain chaud et délassant, non non non on attaque la cuisson des aubergines que l’on va d’abord trancher en lamelles et dans le sens de la longueur.

Deux versions possibles :

  • Pas light : on balance deux bonnes cuillères d’huile d’olive au fond d’une casserole (oh ça va c’est de l’huile d’olive !) et on se prépare mentalement à en rajouter ^^. Une fois qu’elle est chaude on envoie les tranches d’aubergine dedans (et là on constate qu’en deux s’condes ya plus d’huile au fond de la poêle… et là… on est obligé de rajouter de l’huile sinon ça crame #FAAAT). Sel, poivre. On les laisse cuire quelque minutes de chaque côté jusqu’à ce qu’elles soient fondantes et on les réserve. On fait la même avec le reste.
  • Light astuce: là, on les passe quelques minutes au cuiseur vapeur pour attendrir un peu la chaire et éviter qu’elles absorbent toute l’huile ensuite. On fait chauffer l’huile et on les fait revenir ensuite dans l’huile d’olive. On réserve. (nettement moins d’huile et donc nettement moins culpabilisant).

Maintenant les protes sont réhydratées.

On fait revenir tout doux l’oignon émincé et 2 gousses d’ail dégermées dans une casserole. On ajoute les protéines de soja égouttées et on fait revenir le tout deux petites minutes à feu assez vif. On ajoute les trois quart de la boitelle de tomates, le basilic, sauce soja, le poivre et on fait réduire 15 minutes à feu moyen. Au fanal (huum lapsus MDR… je le laisse en me relisant parce que je trouve ça marrant pour ceux qui ont l’esprit mal placé! Bon pour les moins de 18 ans, en fait, je voulais écrire AU FINAL) il ne faut pas que ça soit trop liquide.

Montage :

Dans un plat allant au four, dans des cassolettes (c’était la mode à une époque) ou n’importe quoi du moment que ça va au four et que c’est un peu profond: on dépose délicatement (et avec amour) les slices d’aubergines poêlées et on alterne ensuite avec la préparation tomatée. Ainsi de suite. Pas plus haut que le bord parce qu’il faut laisser une peu de place pour la béchamel ^^ et le fromage rapé :-p

Montage

Hé hé je vous ai embrouillé genre je mets la béchamel à la fin (c’était pour pas vous faire peur avec la liste d’ingrédients).

Ingrédients béchamel :
  • 30 gr beurre
  • 30 gr farine
  • 50 cL lait demi écrémé
  • Sel, poivre
  • 1 pincée de piment
  • 1 pincée de noix de muscade

Faites chauffer le beurre et une fois qu’il est bien chaud on ajoute la farine d’un seul coup et on mélange énergiquement au fouet. On laisse cuire la farine deux minutes… ça s’appelle faire un roux… gné!

Faire chauffer le lait et le verser au fur et à mesure sur le roux tout en restant sur le feu doux. Attendre que la béchamel reprenne en consistance avant de rajouter du lait. Enfin, ajouter l’assaisonnement et napper votre moussaka avec une bonne couche de béchamel.,

Pour un rendu gourmand terminer par un peu de fromage rapé avant passage au four : 15 minutes à 200°C.

Miam!

Régalez-vous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *