Saint-Jacques au confit d’oignons et risotto de butternut

Oh putain je me suis chauffée… ou plutôt j’avais vraiment rien à faire en ce dimanche glacial de Janvier en Normandie. Pluie + vent + températures négatives = une bonne grosse session cuisine et surtout un bon petit plat réconfortant (Risotto)! Bon c’est pas le tout, mais il y a du boulot! En fait j’ai jamais fait de risotto et encore moins de confit d’oignons mais ça va bien se passer! let’s go!!

J’ai commencé par le confit d’oignons (ça semblait être le plus simple et j’avais qu’une heure avant d’aller nager! (on en parlera plus tard mais le SPORT C’EST LA VIE <3). J’ai pris pour ça:

  • 2 oignons
  • Une pincée de sel
  • Une pincée de sucre
  • 20 cl de martini rouge
  • 10 Cl de fond de veau (1 c.s dans 10 cL H2o (l’eau))
  • 30 gr de beurre noisette (on le fait chauffer jusqu’à ce qu’il soit bien doré tout zoli :-p)

Bon en gros c’est easy:

1- On coupe les oignons en petits dés (on a dit petits donc on est patient et on les coupe en PETITS dés!). On les fout dans une casserole avec la pincée de sel et de sucre  et on fait chauffer à feu doux (sans matières grasses croyez moi y’en aura bien assez dans le plats final).

2- On remue de temps en temps jusqu’à ce que les oignons colorent. Ils doivent êtres un peu dorés… mais pas cramés hein! Alors on s’inquiète pas ça prend du temps c’est normal on a rien sans rien!

3- Une fois qu’ils sont bien colorés, on ajoute la vinasse (le martini :)) et on fait réduire de moitié à feu doux. On ajoute ensuite le fond de veau et on fait réduire (j’me suis enflammée j’ai ajouté quelques graines de cardamome pour voir).

4- Une fois bien réduit on ajoute le beurre noisette : c’est prêt!

Okay bon maintenant que je me suis mise en confiance j’attaque le risotto. Ca parait simple mais je pense qu’il y a moyen de faire un truc bien dégueulasse par excès de confiance! mine de rien y’a plein de petits trucs à savoir.

Risotto butternut:

  • 1/2 pitite butternut
  • 35 gr de beurre
  • 1 pitit oignon
  • 70 gr de riz arborio
  • 50 gr de parmesan
  • 10 cL de Beaum de Venise (bon alors, perso j’ai galéré à chercher chez leclerc du Beaum de Venise partout, à demander aux gens qui avaient l’air un peu de s’y connaitre, à sonner Google pour apprendre que c’est un muscat et que le seul truc qui se rapprochait du nom « muscat » au supermarché c’était « muscadet » donc j’ai pris: un muscadet… voilà… tout ça pour ça!)
  • 1 cube de bouillon de volaille dans 500mL d’H2o
  • Le sel le poivre of course!

1- (DU GRAAAAAS) au fond de la casserole: 20 gr de beurre et une cuillère à soupe d’huile qu’on fait chauffer doucement pour faire suer l’oignon (faire chier? Faire transpirer? bon je propose d’improviser face à ce terme!) c’est à dire (impro) de les faire revenir tout doux tout doux dans le beurre. Je crois avoir entendu une fois qu’il ne fallait pas que ça colore … bon on va essayer! On ajoute les dés de butternut (encore une fois des tout pitits dés) et on les fait suer ensembles 5 minutes.

2- On ajoute ensuite le riz et on le fait nacrer. En théorie ça veut dire qu’on attend que le riz devienne translucide. Pour être honnête, je rentrais du sport, j’avais une dalle de ouf donc j’ai juste attendu que le côté des grains de riz devienne translucide et bim j’ai balancé le Beaum-de-Venise (le vin blanc quoi). Sur feu doux, on attend que le riz absorbe toute la vinasse (le poche!). Après quoi on mouille tout ça avec la moitié du bouillon de H5N1 (volaille) et on attend qu’il n’y ait plus de liquide avant d’en rajouter.

3- Poursuivre la cuisson sur 20 minutes environ sur feu doux et ajouter du bouillon petit à petit quand il n’y a plus de liquide, et ce, jusqu’à ce que le riz soit cuit. Comprendre: moelleux mais un peu croquant à l’intérieur quand même (c’est comme les filles qui veulent un mec sensible mais viril ou un truc comme ça bref c’est abstrait il faut goûter et décider si ça nous va ou pas quoi!).

4- J’étais sensée finir en ajoutant un petit 15 gr de beurre, mais j’en ai ajouté que 5-10 gr et j’ai mis 30 gr de parmesan au lieu de 50! Et voilà c’est tout good!

Pour les Saint-Jacques j’ai balancé un peu de beurre au fond d’une casserole et j’ai saisi mes Saint-Jacques dedans pedant quelques minutes (attention de ne pas trop les faire cuire c’est délicat ces petites choses!).

Montage: j’ai déposé de la compoté dans le fond de l’assiette et mis les Saint-Jacques dessus. Quenelles de risotto à côté et le tour est joué! Régalez-vous!!

 

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. eric dit :

    trop cool ce blog ma puce, en plus ça va exciter mes papilles 🙂
    je le mets en favori dans mon moteur de recherche et je guetterai les recettes (si je me sens capable de les réaliser …..sans trop les dénaturer 😉 )

    bisous ma belle
    bonne continuation

    1. Lilou dit :

      Merci Eric pour ton soutien. N’hésite pas à commenter! il y aura plein de choses différentes à venir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *